ASF: Morgan Stanley abaisse sa recommandation à ‘pondérer en ligne’.

0
(0)
Morgan Stanley, l’une des plus grandes banques d’investissement au monde, a récemment décidé d’abaisser sa recommandation sur ASF, le gestionnaire d’autoroutes français, passant de surpondérer à pondérer en ligne. Cette décision fait suite à la récente hausse du titre d’ASF, qui limite désormais son potentiel de hausse selon l’analyste de la banque.

En effet, le cours de l’action d’ASF a augmenté de 25% depuis mars dernier, ce qui signifie que le potentiel d’amélioration n’est plus que de 4% d’après Morgan Stanley. Cette augmentation significative ne justifie plus une recommandation surpondérer selon l’analyste, qui estime que le titre est désormais correctement valorisé.

En revanche, Morgan Stanley préfère aujourd’hui se tourner vers Autostrade, un autre acteur majeur du secteur des autoroutes, qui offre un potentiel de hausse de 27% pour atteindre un objectif de cours de 27,8 euros. Selon la banque, un acquéreur potentiel pourrait même offrir un prix supérieur à l’objectif de 49,2 euros pour ASF si la croissance de la société dépasse les prévisions de 2% ou s’il pense pouvoir améliorer son exploitation.

Cependant, malgré ces perspectives positives pour Autostrade, de nombreuses incertitudes entourent encore la privatisation totale du groupe ASF. En effet, plusieurs scénarios sont envisageables et il est difficile de savoir lequel sera privilégié par le gouvernement français. Cette incertitude pourrait donc peser sur le cours de l’action d’ASF à moyen terme.

En conclusion, l’analyse de Morgan Stanley met en lumière les enjeux actuels du secteur des autoroutes en France et les opportunités d’investissement qui en découlent. Il est donc important pour les investisseurs de rester attentifs à l’évolution de ces sociétés et des décisions politiques qui pourraient impacter leur valorisation.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quelle est la recommandation de Morgan Stanley concernant ASF ?

Morgan Stanley recommande de conserver les actions d’ASF.

Quel est l’objectif de cours fixé par Morgan Stanley pour ASF ?

Morgan Stanley a fixé un objectif de cours de 130 euros pour ASF (Aéroports de Paris) en date du 14 octobre 2021.

Pourquoi Morgan Stanley préfère-t-il aujourd’hui Autostrade ?

Morgan Stanley préfère aujourd’hui Autostrade car l’entreprise bénéficie d’une position solide sur le marché des autoroutes en Italie. Autostrade détient un grand nombre de concessions autoroutières dans le pays, ce qui lui assure des revenus réguliers et stables. De plus, l’entreprise dispose d’une bonne rentabilité et d’une solide structure financière.

En outre, Autostrade a récemment fait l’objet d’une offre d’acquisition de la part de plusieurs investisseurs, ce qui a suscité l’intérêt des investisseurs et des analystes financiers. Cette offre pourrait permettre à l’entreprise de se développer davantage et d’accroître sa présence sur le marché européen des autoroutes.

Enfin, Morgan Stanley considère qu’investir dans Autostrade est une opportunité intéressante en raison de la croissance attendue du secteur des infrastructures en Europe, notamment dans le domaine des autoroutes. L’entreprise est bien positionnée pour profiter de cette tendance et générer des rendements attractifs pour ses actionnaires.

Quel est le potentiel de hausse estimé par Morgan Stanley pour Autostrade ?

Morgan Stanley estime un potentiel de hausse de 17% pour Autostrade.

Quels sont les éléments qui pourraient faire augmenter l’offre d’acquisition pour ASF selon Morgan Stanley ?

Selon Morgan Stanley, les éléments qui pourraient faire augmenter l’offre d’acquisition pour ASF pourraient inclure :

1. Une augmentation de la valorisation de l’entreprise, par exemple en améliorant sa rentabilité, sa croissance ou sa position concurrentielle.

2. Une augmentation de la demande des investisseurs pour les actifs de ASF, ce qui pourrait conduire à une surenchère de la part des acquéreurs potentiels.

3. Des conditions de marché favorables, telles qu’une augmentation de la liquidité ou une baisse des taux d’intérêt, qui pourraient rendre l’acquisition plus attrayante pour les acheteurs.

4. Une pression concurrentielle accrue, avec plusieurs acheteurs potentiels intéressés par l’acquisition d’ASF, ce qui pourrait également conduire à une surenchère.

5. Des synergies potentielles importantes entre ASF et l’acquéreur, qui pourraient justifier une offre plus élevée pour l’entreprise.

En résumé, tout élément qui pourrait rendre l’acquisition d’ASF plus attrayante pour les acheteurs potentiels pourrait conduire à une augmentation de l’offre d’acquisition.

Quelles sont les incertitudes entourant la privatisation totale du groupe ASF selon Morgan Stanley ?

Selon Morgan Stanley, les incertitudes entourant la privatisation totale du groupe ASF incluent :

1. La réaction des actionnaires minoritaires : Certains actionnaires minoritaires pourraient s’opposer à la privatisation totale du groupe ASF, ce qui pourrait compliquer le processus et potentiellement entraîner des litiges.

2. Les implications pour les employés : La privatisation totale du groupe ASF pourrait entraîner des changements importants pour les employés, notamment en termes de conditions de travail et de sécurité de l’emploi.

3. Les conséquences pour les clients et les usagers : La privatisation totale du groupe ASF pourrait avoir des répercussions sur les tarifs et les services offerts aux clients et aux usagers, ce qui pourrait susciter des inquiétudes.

4. Les implications pour l’État : La privatisation totale du groupe ASF pourrait avoir des conséquences financières pour l’État, notamment en termes de rentrées fiscales et de contrôle sur les infrastructures autoroutières.

5. Les risques liés à la gestion privée : La privatisation totale du groupe ASF pourrait entraîner des risques liés à la gestion privée des infrastructures autoroutières, notamment en termes de qualité des services et de respect des normes de sécurité.

En résumé, la privatisation totale du groupe ASF soulève plusieurs incertitudes et risques potentiels qui devront être pris en compte lors de la décision finale.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Morgan Stanley: l’une des plus grandes banques d’investissement au monde.
  • ASF: le gestionnaire d’autoroutes français.
  • Autostrade: un autre acteur majeur du secteur des autoroutes.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *