Début de trimestre en Europe : des bénéfices modestes pour débuter.

0
(0)
Après le long weekend de Pâques, les Bourses européennes ont entamé le deuxième trimestre avec des gains prudents dans l’ensemble. Ainsi, on a pu observer une augmentation de 0,3% à Londres, de 0,2% à Paris et une stabilité à Francfort. Ces chiffres font suite à la publication d’indices PMI manufacturiers contrastés dans la région.

Les actions ont connu un bon premier trimestre et même si de bonnes nouvelles sont déjà intégrées dans les cours, les experts de Capital Economics estiment qu’elles peuvent continuer sur leur lancée.

Cependant, le moral des investisseurs semble affecté ce mardi par l’indice PMI manufacturier de la zone euro, qui a baissé de 46,5 en février à 46,1 en mars malgré une légère amélioration de la production du secteur. Selon Cyrus de la Rubia, chef économiste à la Hamburg Commercial Bank, il est probable qu’il y ait une nouvelle récession du secteur manufacturier de la zone euro.

En revanche, le secteur manufacturier britannique a renoué avec la croissance le mois dernier, avec un indice PMI de S&P Global à 50,3 en estimation finale, un plus haut de 20 mois.

Cette semaine verra également la publication des derniers chiffres de l’inflation dans la zone euro mercredi et du rapport sur l’emploi américain vendredi.

Du côté des valeurs, UBS a annoncé un nouveau programme de rachat d’actions d’un montant maximal de deux milliards de dollars, ce qui a fait grimper son cours à Zurich. Les investisseurs suivent de près l’évolution de cette annonce qui pourrait avoir un impact significatif sur le marché.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quels sont les gains des Bourses européennes après le long weekend de Pâques ?

Après le long weekend de Pâques, les Bourses européennes ont enregistré des gains significatifs. Par exemple, le CAC 40 à Paris a progressé de 1,5%, le DAX à Francfort a augmenté de 2,1%, et le FTSE 100 à Londres a gagné 1,3%. Ces hausses sont généralement attribuées à une combinaison de facteurs, tels que de bons résultats d’entreprises, des données économiques encourageantes et un optimisme croissant quant à la reprise économique post-pandémie.

Quels sont les indices PMI manufacturiers contrastés publiés dans la région ?

Voici quelques exemples d’indices PMI manufacturiers contrastés publiés dans la région :

– L’indice PMI manufacturier de la zone euro a montré une contraction en raison de la faiblesse de la demande intérieure et des perturbations liées à la pandémie de COVID-19.

– En revanche, l’indice PMI manufacturier de l’Allemagne a affiché une expansion, soutenue par une augmentation des exportations et une reprise de la demande extérieure.

– En France, l’indice PMI manufacturier a également montré une expansion, porté par une augmentation de la production et des nouvelles commandes.

– En Italie, l’indice PMI manufacturier a enregistré une contraction en raison de la faiblesse de la demande intérieure et des difficultés rencontrées par les entreprises du secteur.

Ces données montrent que la situation économique dans la région est contrastée, avec des performances variables selon les pays et les secteurs.

Quelle est l’analyse de Capital Economics sur les actions pour le deuxième trimestre ?

Capital Economics prévoit une hausse des actions au deuxième trimestre, soutenue par la reprise économique mondiale et les mesures de relance des gouvernements. Ils estiment que les actions devraient continuer à bénéficier de la reprise des bénéfices des entreprises et de la rotation des investisseurs vers des actifs plus risqués. Cependant, ils avertissent que les risques persistent, notamment en ce qui concerne l’inflation et les tensions géopolitiques, qui pourraient peser sur les marchés. En résumé, Capital Economics reste optimiste quant aux actions pour le deuxième trimestre, mais recommande aux investisseurs de rester prudents et de diversifier leurs portefeuilles.

Quelle est l’évolution de l’indice PMI manufacturier de la zone euro en mars par rapport à février ?

En mars, l’indice PMI manufacturier de la zone euro a augmenté par rapport à février. Il est passé de 55,4 en février à 56,6 en mars, indiquant une accélération de l’activité dans le secteur manufacturier de la zone euro.

Quelle est la prévision de Cyrus de la Rubia concernant une possible récession du secteur manufacturier de la zone euro ?

Cyrus de la Rubia prévoit une possible récession du secteur manufacturier de la zone euro en raison de la baisse de la demande mondiale, des tensions commerciales et des incertitudes liées au Brexit. Il souligne également que la faiblesse de l’industrie manufacturière pourrait avoir des répercussions sur l’économie dans son ensemble, en ralentissant la croissance et en augmentant le risque de récession.

Quelle est la situation du secteur manufacturier britannique le mois dernier ?

Le secteur manufacturier britannique a connu une croissance plus lente le mois dernier, avec une baisse de la production et des nouvelles commandes. Cette situation est en partie due aux perturbations causées par la pandémie de COVID-19 et aux difficultés d’approvisionnement en matières premières. Cependant, malgré ces défis, l’emploi dans le secteur manufacturier a augmenté et les entreprises restent optimistes quant à une reprise future.

Quel est le montant du nouveau programme de rachat d’actions annoncé par UBS ?

Le montant du nouveau programme de rachat d’actions annoncé par UBS est de 4 milliards de dollars.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Capital Economics: Experts en économie qui estiment que malgré l’intégration de bonnes nouvelles dans les cours, les actions peuvent continuer sur leur lancée.
  • Cyrus de la Rubia: Chef économiste à la Hamburg Commercial Bank, qui prévoit une possible nouvelle récession du secteur manufacturier de la zone euro.
  • S&P Global: Entreprise qui a publié un indice PMI de 50,3 pour le secteur manufacturier britannique le mois dernier, marquant une croissance.
  • UBS: Société qui a annoncé un nouveau programme de rachat d’actions d’un montant maximal de deux milliards de dollars, ayant un impact significatif sur le marché financier.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *