FED déclenche une euphorie totale sur le CAC40 avec des précipitations record.

0
(0)
l’ouverture de la Bourse de Paris ce matin, les investisseurs ont été accueillis par une ambiance euphorique. Avec 7 620 points, la Bourse a enregistré une hausse de 1,2%, franchissant ainsi la barrière des 7 600 points avec force. Peu de temps après l’ouverture, le CAC 40 a même brièvement établi un nouveau record historique à 7 654 points.

Cette performance exceptionnelle s’explique en grande partie par la décision de la Réserve fédérale américaine de maintenir les taux inchangés, tout en laissant entrevoir un possible assouplissement monétaire dès l’année prochaine. Alors que les marchés anticipaient déjà des baisses de taux, cette confirmation a été accueillie avec enthousiasme par les investisseurs.

Les analystes de la Danske Bank ont souligné que ce signal fort de la Fed prépare les marchés à des baisses de taux, en fonction des données économiques à venir. De son côté, le baromètre FedWatch du CME indique désormais une probabilité de plus de 80% pour une baisse de 25 points de base en mars, contre moins de 40% la veille.

Pour les équipes d’Oddo BHF, la question n’est plus de savoir si la politique monétaire sera assouplie, mais plutôt quand et à quelle vitesse. Cette perspective a entraîné une montée générale des marchés boursiers, déjà à des niveaux records, favorisant un scénario d’atterrissage en douceur pour l’économie américaine.

Les commentaires de colombe de Jérôme Powell, président de la Fed, ont également eu un impact sur les marchés obligataires, faisant chuter le rendement des obligations du Trésor à 10 ans à 3,944%, une première depuis juillet.

Maintenant que la Fed a ouvert la voie à des baisses de taux, les investisseurs se tournent vers la Banque centrale européenne, qui devrait opter pour un statu quo sur les taux lors de sa réunion du Conseil des gouverneurs ce matin. En prévision d’un ton plus neutre de la part de la BCE, l’euro s’est renforcé face au dollar pour revenir dans la zone des 1,09 dollars/euro.

Dans ce contexte de perspectives de baisses de taux, les marchés financiers restent attentifs aux prochaines décisions des banques centrales et à l’évolution des données économiques mondiales. La Bourse de Paris


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quelle est la raison de la hausse de la Bourse de Paris aujourd’hui ?

Il est difficile de donner une réponse précise sans connaître les événements spécifiques qui ont eu lieu ce jour-là. La Bourse de Paris peut augmenter pour diverses raisons, telles que de bonnes performances économiques, des résultats d’entreprises positifs, des annonces de politiques gouvernementales favorables, ou des nouvelles encourageantes sur le front de la santé publique ou de la géopolitique. Il est donc important de consulter les actualités financières pour comprendre les raisons exactes de la hausse de la Bourse de Paris un jour donné.

Quelle est la décision prise par la Réserve fédérale américaine hier soir ?

La Réserve fédérale américaine a annoncé hier soir qu’elle maintiendrait ses taux d’intérêt inchangés, dans une fourchette de 0 à 0,25 %. Elle a également indiqué qu’elle continuerait d’acheter des actifs à un rythme mensuel de 120 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face à la pandémie de COVID-19.

Quelle est la probabilité estimée par les investisseurs d’une baisse de taux en mars selon le baromètre FedWatch du CME ?

Selon le baromètre FedWatch du CME, les investisseurs estiment à environ 90% la probabilité d’une baisse de taux en mars.

Quel impact les commentaires de Jérôme Powell ont-ils eu sur les marchés obligataires ?

Les commentaires de Jérôme Powell ont généralement un impact significatif sur les marchés obligataires en raison de son rôle de président de la Réserve fédérale des États-Unis. Les investisseurs surveillent de près ses déclarations pour obtenir des indications sur la politique monétaire future de la Fed, qui peut influencer les taux d’intérêt et les rendements des obligations.

Par exemple, si Powell annonce une augmentation des taux d’intérêt ou un resserrement de la politique monétaire, les rendements des obligations pourraient augmenter en réponse à la perspective d’un coût d’emprunt plus élevé. En revanche, si Powell laisse entendre une politique accommodante ou des mesures de relance économique, les rendements des obligations pourraient baisser.

En résumé, les commentaires de Jérôme Powell ont un impact direct sur les marchés obligataires en raison de leur influence sur les attentes des investisseurs en matière de politique monétaire et de taux d’intérêt.

Quelle est l’attente par rapport à la décision de la BCE sur les taux ?

L’attente par rapport à la décision de la BCE sur les taux est généralement centrée sur la politique monétaire de l’institution, et notamment sur le maintien ou la modification des taux directeurs. Les marchés financiers et les observateurs économiques sont attentifs à toute indication de la part de la BCE concernant ses intentions en matière de politique monétaire, notamment en ce qui concerne les taux d’intérêt. Une décision de la BCE de modifier les taux d’intérêt peut avoir un impact significatif sur les marchés financiers, les taux de change et l’économie dans son ensemble.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Bourse de Paris: La Bourse de Paris a enregistré une hausse de 1,2% ce matin, franchissant la barrière des 7 600 points avec force.
  • Réserve fédérale américaine: La décision de maintenir les taux inchangés et d’envisager un assouplissement monétaire a été bien accueillie par les investisseurs.
  • Danske Bank: Les analystes de la Danske Bank ont souligné l’importance du signal fort de la Fed pour préparer les marchés à des baisses de taux.
  • CME: Le baromètre FedWatch du CME indique une probabilité élevée pour une baisse de 25 points de base en mars.
  • Oddo BHF: Les équipes d’Oddo BHF estiment que la question n’est plus de savoir si la politique monétaire sera assouplie, mais quand et à quelle vitesse.
  • Jérôme Powell: Les commentaires de Jérôme Powell, président de la Fed, ont eu un impact sur les marchés obligataires en faisant chuter le rendement des obligations du Trésor à 10 ans.
  • Banque centrale européenne: Les investisseurs se tournent maintenant vers la Banque centrale européenne, qui devrait opter pour un statu quo sur les taux lors de sa réunion du Conseil des gouverneurs.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *