Le nouveau PDG de Siemens exerce une pression sur les cadres de l’entreprise.

0
(0)
Klaus Kleinfeld, le nouveau PDG de Siemens, a récemment pris des mesures drastiques pour améliorer la rentabilité de l’entreprise. Selon le Financial Times, il a mis la pression sur les responsables des filiales les moins performantes pour qu’ils améliorent leurs marges bénéficiaires.

Pour ce faire, Klaus Kleinfeld a divisé Siemens en 100 branches distinctes, classées en vert, jaune ou rouge en fonction de leur rentabilité. Les dirigeants des divisions en difficulté ont été avertis que leur carrière serait compromise s’ils ne parvenaient pas à améliorer les performances de leurs équipes.

Cette décision a été bien accueillie par les investisseurs, le titre Siemens progressant de 0,6% à 61,2 euros. En effet, les actionnaires voient d’un bon œil les efforts de Klaus Kleinfeld pour redresser la situation financière de l’entreprise et améliorer sa compétitivité sur le marché.

Cette stratégie de gestion par la pression et la classification des filiales en fonction de leur rentabilité est un moyen efficace pour identifier les secteurs qui nécessitent des ajustements et des améliorations. Klaus Kleinfeld montre ainsi sa détermination à faire de Siemens une entreprise plus performante et rentable.

Cependant, cette approche peut aussi susciter des inquiétudes parmi les employés des filiales en difficulté, qui se retrouvent sous pression pour améliorer leurs performances. Il est essentiel que Klaus Kleinfeld et les autres dirigeants de Siemens veillent à ce que cette pression ne soit pas excessive et qu’elle soit accompagnée de soutien et de ressources pour aider les équipes à atteindre les objectifs fixés.

En conclusion, Klaus Kleinfeld a lancé un signal fort en mettant la pression sur les responsables des filiales les moins performantes de Siemens. Cette stratégie vise à améliorer la rentabilité de l’entreprise et à renforcer sa position sur le marché. Il reste à voir comment les équipes concernées réagiront à cette nouvelle approche de gestion et si elle portera ses fruits à long terme.

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quel est le nom du nouveau PDG de Siemens ?

Le nouveau PDG de Siemens s’appelle Roland Busch.

Comment Klaus Kleinfeld met-il la pression sur les responsables des filiales moins performantes ?

Klaus Kleinfeld met la pression sur les responsables des filiales moins performantes en fixant des objectifs clairs et ambitieux, en suivant de près les résultats de chaque filiale et en demandant des comptes aux responsables en cas de sous-performance. Il peut également mettre en place des plans d’action spécifiques pour aider les filiales en difficulté à améliorer leurs performances. Enfin, il peut également prendre des mesures disciplinaires, voire des mesures de restructuration, si les résultats ne s’améliorent pas malgré les efforts déployés.

En combien de branches distinctes Klaus Kleinfeld a-t-il divisé Siemens ?

Klaus Kleinfeld a divisé Siemens en trois branches distinctes : Siemens Energy, Siemens Healthineers et Siemens Mobility.

Comment sont classées les branches de Siemens en fonction de leur rentabilité ?

Les branches de Siemens sont classées en fonction de leur rentabilité en fonction de leur contribution aux bénéfices de l’entreprise. Les branches les plus rentables sont généralement classées en haut de la liste, tandis que les branches moins rentables sont placées en bas. Cela permet à l’entreprise de mieux allouer ses ressources et de prendre des décisions stratégiques pour maximiser ses profits.

Quelles conséquences les dirigeants des divisions en difficulté risquent-ils de subir ?

Les dirigeants des divisions en difficulté risquent de subir plusieurs conséquences, telles que :

1. Pression accrue de la part de la direction générale pour redresser la situation et atteindre les objectifs fixés.
2. Mise en place de mesures de restructuration ou de réorganisation pouvant entraîner des suppressions d’emplois ou des changements dans l’organisation.
3. Critiques et remises en question de leur gestion et de leurs décisions par les actionnaires, les investisseurs et les médias.
4. Risque de perdre leur poste ou d’être remplacés si les résultats ne s’améliorent pas rapidement.
5. Impact sur leur réputation et leur crédibilité professionnelle, ce qui peut compliquer leur recherche d’opportunités futures.
6. Stress et pression psychologique liés à la responsabilité de redresser une situation difficile et à la crainte de l’échec.

Comment les investisseurs ont-ils réagi à cette mesure prise par Klaus Kleinfeld ?

Les investisseurs ont réagi de manière mitigée à la mesure prise par Klaus Kleinfeld. Certains ont salué son initiative de réduire les coûts et d’améliorer l’efficacité de l’entreprise, ce qui pourrait potentiellement augmenter les bénéfices à long terme. D’autres, cependant, ont exprimé des inquiétudes quant à l’impact à court terme sur les résultats financiers de l’entreprise et sur la capacité de l’entreprise à maintenir sa compétitivité sur le marché. Dans l’ensemble, l’annonce a suscité une certaine incertitude parmi les investisseurs quant à l’avenir de l’entreprise et à sa capacité à générer des rendements positifs pour les actionnaires.

De combien le titre Siemens a-t-il progressé suite à cette annonce ?

Le titre Siemens a progressé de 4,5% suite à cette annonce.


Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Klaus Kleinfeld: Le nouveau PDG de Siemens qui a pris des mesures drastiques pour améliorer la rentabilité de l’entreprise. Il a divisé Siemens en 100 branches distinctes et classé les filiales en fonction de leur rentabilité.
  • Financial Times: Un journal financier qui a rapporté les actions prises par Klaus Kleinfeld pour améliorer la situation financière de Siemens.
  • Investisseurs: Les actionnaires de Siemens qui ont bien accueilli les efforts de Klaus Kleinfeld pour redresser l’entreprise et ont vu une augmentation du titre Siemens en bourse.
  • Employés des filiales en difficulté: Les équipes qui se retrouvent sous pression pour améliorer leurs performances suite aux mesures prises par Klaus Kleinfeld.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *