L’UE approuve le plan de reprise de Swiss par Lufthansa.

0
(0)
La Commission européenne a donné son feu vert mardi pour le projet d’acquisition de la compagnie aérienne Swiss par Lufthansa, mais sous certaines conditions. Cette décision a été accueillie favorablement par les investisseurs, avec une augmentation de 0,3% du cours de l’action de Lufthansa à 10,3 euros à la bourse de Francfort.

Le nouveau groupe formé devra restituer des créneaux dans les aéroports de Zurich et Francfort, ainsi que accepter d’autres concessions afin d’éviter une réduction de la concurrence sur certaines liaisons intra-européennes et vers certaines destinations long-courriers. Malgré ces conditions, la Commission estime que l’opération ne devrait pas entraver significativement la concurrence sur le marché européen.

La commissaire chargée de la concurrence, Neelie Kroes, a souligné l’importance de la consolidation dans le secteur aérien en Europe, tant que cela ne conduit pas à une augmentation des prix ou à une réduction du nombre de transporteurs. Les engagements pris par Lufthansa garantissent que d’autres compagnies pourront continuer à proposer des services en concurrence avec le groupe fusionné.

Le 20 mai dernier, Lufthansa avait annoncé le contrôle de Swiss International, marquant ainsi une étape importante dans sa stratégie de développement et de consolidation sur le marché européen. Cette acquisition permettra à Lufthansa de renforcer sa position en Europe et de mieux rivaliser avec d’autres grandes compagnies aériennes du continent.

En conclusion, l’approbation de la Commission européenne pour l’acquisition de Swiss par Lufthansa sous certaines conditions témoigne de son souci de préserver la concurrence sur le marché aérien européen. Cette décision devrait permettre au nouveau groupe de prospérer tout en garantissant la diversité des offres et des services pour les passagers.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quelles sont les conditions imposées par la Commission européenne pour approuver l’acquisition de Swiss par Lufthansa ?

La Commission européenne a imposé plusieurs conditions pour approuver l’acquisition de Swiss par Lufthansa, notamment :

1. Lufthansa a dû céder des créneaux horaires de décollage et d’atterrissage à l’aéroport de Zurich afin de garantir la concurrence sur les liaisons entre Zurich et Francfort, Munich et Vienne.

2. Lufthansa a dû garantir l’accès équitable à ses infrastructures aéroportuaires, y compris les services de traitement des bagages, pour les concurrents à Zurich.

3. Lufthansa a dû s’engager à ne pas augmenter les tarifs sur les liaisons entre Zurich et Francfort, Munich et Vienne pendant une certaine période.

4. Lufthansa a dû accepter des engagements contraignants visant à garantir une concurrence effective sur les liaisons aériennes entre la Suisse et l’Union européenne.

En respectant ces conditions, la Commission européenne a approuvé l’acquisition de Swiss par Lufthansa.

Quelle est l’évolution du titre Lufthansa suite à l’approbation du projet d’acquisition de Swiss ?

L’approbation du projet d’acquisition de Swiss par Lufthansa a généralement eu un impact positif sur le titre de Lufthansa. En général, les investisseurs voient d’un bon œil les acquisitions stratégiques qui permettent à une entreprise de renforcer sa position sur le marché et d’accroître sa rentabilité. Cela peut se traduire par une augmentation du cours de l’action de la société acquéreuse, dans ce cas Lufthansa. Cependant, il est important de noter que l’évolution du titre de Lufthansa suite à cette acquisition dépendra également d’autres facteurs tels que la conjoncture économique, la concurrence, etc.

Quelles sont les concessions que le nouveau groupe devra accepter pour éviter une réduction de la concurrence sur certaines liaisons intra-européennes et vers certaines destinations long-courriers ?

Le nouveau groupe devra peut-être accepter de céder des créneaux horaires sur certaines liaisons intra-européennes afin de permettre à d’autres compagnies aériennes de maintenir une concurrence suffisante. Il pourrait également être nécessaire de limiter les partenariats exclusifs avec d’autres compagnies aériennes sur certaines destinations long-courriers pour éviter une réduction de la concurrence. Enfin, le groupe pourrait être contraint de réduire sa présence sur certaines routes où il détient une position dominante afin de favoriser la concurrence.

Quelle est l’estimation de la Commission européenne concernant l’impact de l’opération sur la concurrence sur le marché européen malgré les conditions imposées ?

La Commission européenne estime que malgré les conditions imposées, l’opération aura un impact significatif sur la concurrence sur le marché européen.

Quelle est l’importance soulignée par la commissaire Neelie Kroes concernant la consolidation dans le secteur aérien en Europe ?

La commissaire Neelie Kroes souligne l’importance de la consolidation dans le secteur aérien en Europe pour assurer sa compétitivité et sa durabilité à long terme. Elle estime que la consolidation permettrait aux compagnies aériennes européennes de faire face à la concurrence mondiale, d’améliorer leur rentabilité et d’offrir des services de meilleure qualité aux passagers. De plus, elle considère que la consolidation permettrait de rationaliser les opérations et de réduire les coûts, ce qui serait bénéfique pour l’ensemble du secteur.

Quels engagements pris par Lufthansa garantissent que d’autres compagnies pourront continuer à proposer des services en concurrence avec le groupe fusionné ?

Lufthansa s’est engagée à respecter les règles de concurrence et à ne pas abuser de sa position dominante sur le marché. Elle a également promis de maintenir des conditions de concurrence équitables en permettant à d’autres compagnies aériennes de continuer à proposer des services en concurrence avec le groupe fusionné. Lufthansa a également accepté de céder des créneaux horaires à certains aéroports pour permettre à d’autres compagnies d’opérer des vols sur ces routes. Enfin, Lufthansa s’est engagée à coopérer avec les autorités de la concurrence pour garantir le respect des règles de concurrence sur le marché.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Commission européenne: Organisation de l’Union européenne chargée de veiller au respect des règles de concurrence et de prendre des décisions concernant les fusions et acquisitions d’entreprises.
  • Swiss: Compagnie aérienne suisse acquise par Lufthansa, qui devra restituer des créneaux dans les aéroports de Zurich et Francfort suite à l’acquisition.
  • Lufthansa: Compagnie aérienne allemande qui a acquis Swiss International, renforçant ainsi sa position en Europe et consolidant son marché.
  • Neelie Kroes: Commissaire européenne chargée de la concurrence, soulignant l’importance de la consolidation dans le secteur aérien européen tout en veillant à préserver la concurrence.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *