Oddo BHF révise à la baisse l’objectif de cours de Kering, selon un récent rapport.

0
(0)
Oddo BHF, l’une des principales banques d’investissement en Europe, a récemment maintenu sa recommandation neutre sur Kering, le géant du luxe français, tout en révisant à la baisse son objectif de cours de 443 à 423 euros. Cette décision a été prise en raison d’une baisse des estimations de résultats pour le groupe de luxe dans son modèle de valorisation.

L’analyste d’Oddo BHF souligne que la perspective d’une reprise significative de la dynamique de Kering n’est pas encore prévue, en raison des conditions macroéconomiques défavorables qui devraient continuer à affecter la clientèle aspirationnelle jusqu’en 2024. Cette prudence s’explique par le contexte actuel marqué par l’incertitude économique mondiale et les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur le secteur du luxe.

En ce qui concerne Gucci, la marque phare de Kering, Oddo BHF estime que le redressement prendra du temps. L’analyste se pose même la question de savoir si les efforts actuels de la marque seront suffisants pour renouveler son image et renforcer la désirabilité de ses collections. Gucci, qui a longtemps été l’une des marques les plus prisées du monde de la mode, a connu des difficultés ces dernières années avec des changements de direction et une concurrence accrue sur le marché du luxe.

Malgré ces défis, Kering reste un acteur majeur du secteur du luxe et continue d’innover avec des collaborations et des collections qui font parler d’elles. La maison mère de marques emblématiques telles que Saint Laurent, Bottega Veneta et Balenciaga a su s’adapter aux évolutions du marché et reste un investissement attractif pour de nombreux investisseurs.

En conclusion, la recommandation neutre d’Oddo BHF sur Kering reflète la prudence de l’analyste face à un environnement économique incertain et des défis à relever pour les marques du groupe. Les investisseurs devront donc surveiller de près l’évolution de la situation et les prochaines annonces de Kering pour prendre des décisions éclairées.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quelle est la recommandation d’Oddo BHF sur Kering ?

Oddo BHF recommande d’acheter l’action Kering avec un objectif de cours de 750 euros.

Quel est l’objectif de cours revu à la baisse pour Kering par Oddo BHF ?

L’objectif de cours revu à la baisse pour Kering par Oddo BHF est de 620 euros, contre 660 euros précédemment.

Pourquoi Oddo BHF a-t-il revu à la baisse son objectif de cours pour Kering ?

Oddo BHF a revu à la baisse son objectif de cours pour Kering en raison de plusieurs facteurs. Tout d’abord, la société de gestion a peut-être ajusté sa prévision en fonction des performances récentes de Kering, de l’évolution du marché du luxe et de la concurrence accrue dans le secteur. De plus, des facteurs macroéconomiques tels que l’incertitude économique mondiale ou les fluctuations des taux de change peuvent également avoir influencé la décision d’Oddo BHF de réviser à la baisse son objectif de cours pour Kering. Enfin, des éléments spécifiques à l’entreprise elle-même, tels que des résultats trimestriels inférieurs aux attentes ou des perspectives moins favorables, peuvent également avoir joué un rôle dans cette révision à la baisse.

Quels sont les éléments pris en compte dans la révision des estimations de résultats pour Kering par Oddo BHF ?

Dans la révision des estimations de résultats pour Kering par Oddo BHF, les éléments pris en compte sont notamment les performances passées de l’entreprise, les tendances du marché du luxe, les prévisions de ventes et de rentabilité, les effets de change, les coûts de production, les investissements prévus, les évolutions des prix de vente, les stratégies de marketing et de distribution, ainsi que tout événement pouvant impacter les résultats futurs de l’entreprise.

Pourquoi la perspective d’une reprise significative de la dynamique n’est-elle pas prévue pour Kering selon Oddo BHF ?

Selon Oddo BHF, la perspective d’une reprise significative de la dynamique n’est pas prévue pour Kering en raison de plusieurs facteurs. Tout d’abord, la pandémie de COVID-19 a fortement impacté l’industrie du luxe, avec une baisse significative de la demande et des ventes. De plus, la reprise économique mondiale est encore incertaine et pourrait prendre du temps à se concrétiser.

En outre, Kering est fortement dépendant du marché chinois, qui a été l’un des premiers à être touchés par la pandémie et qui a mis en place des mesures strictes de confinement et de restriction des déplacements. Cela a entraîné une baisse de la fréquentation des magasins et une diminution des achats de produits de luxe.

Enfin, la concurrence dans l’industrie du luxe reste intense, avec de nombreuses marques cherchant à attirer les consommateurs avec des offres et des promotions attractives. Dans ce contexte, il est peu probable que Kering puisse retrouver rapidement une dynamique de croissance significative.

Quelles sont les conditions macroéconomiques défavorables qui devraient continuer à affecter la clientèle aspirationnelle jusqu’en 2024 selon Oddo BHF ?

Selon Oddo BHF, les conditions macroéconomiques défavorables qui devraient continuer à affecter la clientèle aspirationnelle jusqu’en 2024 sont notamment :

1. La faiblesse de la croissance économique, qui limite les opportunités d’emploi et de progression de carrière pour cette clientèle.

2. L’augmentation du chômage et de la précarité de l’emploi, qui rend plus difficile l’accès à des revenus stables et confortables.

3. La hausse des prix de l’immobilier et des coûts de la vie, qui rend l’accession à la propriété et la constitution d’un patrimoine plus difficile pour cette clientèle.

4. La stagnation des salaires et la hausse des inégalités de revenus, qui limitent le pouvoir d’achat et la capacité d’épargne de la clientèle aspirationnelle.

5. L’incertitude politique et géopolitique, qui peut entraîner des fluctuations sur les marchés financiers et affecter les investissements et les placements de cette clientèle.

En somme, ces conditions macroéconomiques défavorables devraient continuer à peser sur la situation financière et les perspectives d’avenir de la clientèle aspirationnelle dans les années à venir.

Quelle est l’estimation d’Oddo BHF concernant le redressement de Gucci ?

Oddo BHF estime que le redressement de Gucci pourrait prendre entre 18 et 24 mois.

Pourquoi Oddo BHF se pose-t-il la question de savoir si les efforts actuels seront suffisants pour renouveler l’image de Gucci et renforcer la désirabilité de ses collections ?

Oddo BHF se pose cette question car l’image de Gucci a été ternie ces dernières années en raison de divers scandales et controverses. Il est donc crucial pour la marque de renouveler son image et de renforcer la désirabilité de ses collections pour reconquérir la confiance des consommateurs et maintenir sa position de leader sur le marché du luxe. Les efforts actuels de Gucci pour repositionner la marque et séduire de nouveaux clients doivent donc être évalués pour déterminer s’ils seront suffisants pour atteindre cet objectif.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Oddo BHF: L’une des principales banques d’investissement en Europe.
  • Kering: Le géant du luxe français, propriétaire de marques telles que Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta et Balenciaga.
  • Gucci: Marque phare de Kering, qui a connu des difficultés ces dernières années.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *