Retard dans la prise de décision de TotalEnergies pour le projet Papua LNG.

0
(0)
Suite à une réunion entre le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, et le Premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, James Marape, une décision importante vient d’être annoncée concernant le projet Papua LNG. En effet, la décision finale d’investissement (FID) pour ce projet est reportée à l’année 2025.

Après avoir reçu les premières offres, il est apparu que le projet devra continuer à travailler avec des contractants pour obtenir des contrats EPC commercialement viables. Il est donc nécessaire de poursuivre ces efforts pour pouvoir prendre la FID. Afin d’y parvenir, le projet va revoir la structure de certains lots et ouvrir la compétition à un panel élargi de contractants asiatiques.

Cette décision entraîne donc un léger retard dans le calendrier initial, mais il est important de souligner que cela n’aura pas d’impact sur les premiers travaux prévus en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2024. De plus, TotalEnergies a également annoncé son intention de forer le premier puits d’exploration en eaux profondes sur le permis PPL 576 en 2025.

Ce report de la FID du projet Papua LNG montre l’importance pour TotalEnergies de s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour garantir le succès de ce projet majeur. En travaillant avec un panel élargi de contractants asiatiques, l’entreprise montre sa volonté de trouver les meilleures solutions pour mener à bien ce projet d’envergure.

Ainsi, malgré ce léger retard, le projet Papua LNG continue d’avancer et de se préparer pour une FID prévue pour l’année prochaine. Les premiers travaux en Papouasie-Nouvelle-Guinée restent programmés pour 2024, et TotalEnergies affiche sa détermination à mener à bien ce projet stratégique pour la région.


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quelle est la raison du report de la décision finale d’investissement (FID) du projet Papua LNG à 2025 ?

Le report de la décision finale d’investissement (FID) du projet Papua LNG à 2025 est principalement dû à des facteurs économiques et géopolitiques. En effet, la pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur l’économie mondiale, entraînant une baisse de la demande de gaz naturel liquéfié (GNL) et une volatilité des prix sur le marché. De plus, les tensions politiques et les incertitudes réglementaires en Papouasie-Nouvelle-Guinée ont également contribué à retarder la prise de décision finale d’investissement.

Par conséquent, les partenaires du projet Papua LNG ont jugé préférable de reporter la FID à 2025 afin d’évaluer plus précisément les conditions du marché et de réduire les risques liés à l’investissement. Cela leur permettra également de prendre en compte les évolutions politiques et réglementaires dans la région pour assurer la viabilité à long terme du projet.

Quelles sont les actions que le projet Papua LNG va entreprendre pour obtenir des contrats EPC commercialement viables ?

Pour obtenir des contrats EPC (Ingénierie, Approvisionnement et Construction) commercialement viables, le projet Papua LNG pourrait entreprendre les actions suivantes :

1. Réaliser une analyse approfondie des coûts et des risques associés au projet afin de déterminer un budget réaliste pour les activités d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction.

2. Élaborer un cahier des charges détaillé pour les prestataires potentiels, en précisant clairement les attentes en termes de qualité, de délais et de coûts.

3. Identifier et évaluer les différents fournisseurs et sous-traitants potentiels pour chaque phase du projet, en tenant compte de leur expérience, de leur réputation et de leur capacité à respecter les exigences du projet.

4. Négocier des contrats EPC qui tiennent compte des risques et des incertitudes inhérents au projet, en incluant des clauses de garantie de performance, des pénalités en cas de retard ou de non-respect des spécifications, et des mécanismes de résolution des litiges.

5. Mettre en place un suivi rigoureux de l’avancement des travaux, en assurant une communication régulière avec les prestataires pour s’assurer que les délais et les coûts sont respectés.

6. Mettre en place un système de gestion des risques efficace pour anticiper et atténuer les éventuels obstacles qui pourraient survenir pendant la réalisation du projet.

En mettant en œuvre ces actions, le projet Papua LNG pourra maximiser ses chances d’obtenir des contrats EPC commercialement viables et de mener à bien son projet dans les meilleures conditions.

Quels changements la structure de certains lots du projet Papua LNG va-t-elle subir ?

La structure de certains lots du projet Papua LNG va subir des changements en raison de la nécessité d’adapter le projet aux conditions du marché et aux exigences réglementaires. Ces changements pourraient inclure la réorganisation des lots pour mieux répondre aux besoins des parties prenantes, la modification des contrats pour intégrer de nouvelles clauses ou conditions, ou encore la reconfiguration des infrastructures pour optimiser les coûts et les délais de réalisation. Ces ajustements visent à garantir la viabilité et la rentabilité du projet dans un contexte économique et réglementaire en constante évolution.

Quel est l’impact du report de la FID du projet Papua LNG sur les premiers travaux prévus en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2024 ?

Le report de la décision finale d’investissement (FID) du projet Papua LNG aura un impact sur les premiers travaux prévus en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2024. En effet, le report de la FID signifie que les investissements nécessaires pour démarrer les travaux seront retardés, ce qui pourrait entraîner des retards dans le démarrage des travaux de construction et de développement du projet.

Cela pourrait également avoir un impact sur l’économie locale, car le projet Papua LNG est censé créer des emplois et stimuler l’économie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le report de la FID pourrait donc retarder ces retombées économiques positives pour le pays.

En outre, le report de la FID pourrait également avoir un impact sur la perception des investisseurs et des partenaires potentiels du projet, ce qui pourrait compliquer la réalisation du projet à l’avenir. Il est donc important de surveiller de près l’évolution de la situation et de prendre les mesures nécessaires pour minimiser les impacts négatifs potentiels sur les premiers travaux prévus en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2024.

Quels sont les projets de forage de TotalEnergies pour l’année 2025, notamment en ce qui concerne le permis PPL 576 ?

Je suis désolé, mais je n’ai pas accès à des informations en temps réel sur les projets de forage de TotalEnergies pour l’année 2025 ou sur le permis PPL 576 en particulier. Je vous recommande de consulter les communiqués de presse de TotalEnergies ou de visiter leur site web officiel pour obtenir les informations les plus récentes sur leurs projets de forage.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • TotalEnergies: TotalEnergies est une entreprise multinationale française spécialisée dans le secteur de l’énergie, notamment dans l’exploration et la production pétrolière et gazière.
  • Patrick Pouyanné: Patrick Pouyanné est le PDG de TotalEnergies, il est chargé de diriger et de superviser les activités de l’entreprise.
  • James Marape: James Marape est le Premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, il est responsable de la direction politique et administrative du pays.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *