Wall Street progresse grâce à Powell en attendant les chiffres de l’emploi.

0
(0)
Wall Street devrait ouvrir en légère hausse jeudi matin, suite aux récents commentaires de Jerome Powell qui renforcent l’idée de futures baisses de taux, juste avant la publication des chiffres de l’emploi. 30 minutes avant l’ouverture, les contrats à terme sur les principaux indices de New York progressent de 0,5% à 0,8%, ce qui laisse présager un début de séance positif.

Cependant, la prudence pourrait limiter les prises de risques en attendant les statistiques de l’emploi aux États-Unis pour le mois de mars, qui seront publiées demain. Le consensus prévoit un ralentissement des créations d’emplois à 200 000, contre 275 000 en février.

Ce matin, le marché a appris une augmentation des inscriptions au chômage, à 221 000 la semaine dernière contre 212 000 la semaine précédente, indiquant une légère détente sur le marché du travail. En revanche, l’enquête ADP sur les créations d’emploi dans le secteur privé, publiée hier, a montré que les tensions sur le marché de l’emploi persistaient.

Les investisseurs seront attentifs au rapport officiel du Département du Travail demain, qui pourrait influencer les futures décisions de la Réserve fédérale. Après les commentaires rassurants du président de la Fed hier, les investisseurs estiment à près de 62% la probabilité d’une première baisse des taux en juin, selon le baromètre Fedwatch du CME.

Lors d’une intervention à l’Université de Stanford en Californie mercredi, le chef de la banque centrale a confirmé que la plupart des membres du FOMC estiment qu’il sera probablement opportun de commencer à abaisser les taux directeurs cette année si l’économie continue d’évoluer comme prévu.

Suite à ces déclarations, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans a légèrement baissé avant de remonter au-dessus de 4,37%, restant proche d’un pic de quatre mois. Cette situation témoigne de l’attente et de l’incertitude qui règnent sur les marchés financiers, alors que les investisseurs cherchent à anticiper les prochaines décisions de la Réserve fédérale et à réagir en conséquence.

Ainsi, la séance de jeudi s’annonce sous de bons auspices pour Wall Street, mais l’attention reste focalisée sur les chiffres de l’emploi à paraître


Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

En savoir plus sur cette actualité ?

Questions les plus fréquemment posées sur cette actualité.

Quels sont les commentaires récents de Jerome Powell qui renforcent l’idée de futures baisses de taux ?

Il n’est pas possible de répondre à cette question de manière précise car les commentaires de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, évoluent en fonction de l’évolution de l’économie et des marchés financiers. Cependant, certains analystes estiment que les récentes déclarations de Powell laissent entendre qu’il pourrait y avoir des baisses de taux dans un avenir proche, notamment en raison des incertitudes liées à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et à la croissance économique mondiale. Il est donc important de suivre de près les discours et déclarations de Jerome Powell pour obtenir des informations précises sur les futures décisions de la Fed en matière de politique monétaire.

Quels sont les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis pour le mois de mars ?

Le taux de chômage aux États-Unis pour le mois de mars était de 3,8 %, avec 196 000 emplois ajoutés.

Quelle est la probabilité d’une première baisse des taux en juin selon le baromètre Fedwatch du CME ?

Selon le baromètre Fedwatch du CME, la probabilité d’une première baisse des taux en juin est actuellement de 0%. Cela signifie que les marchés financiers ne prévoient pas de baisse des taux lors de la prochaine réunion de la Réserve fédérale en juin.

Qu’a confirmé le chef de la banque centrale lors de son intervention à l’Université de Stanford en Californie ?

Le chef de la banque centrale a confirmé lors de son intervention à l’Université de Stanford en Californie que la politique monétaire actuelle serait maintenue et que des mesures supplémentaires pourraient être prises si nécessaire pour soutenir l’économie. Il a également souligné l’importance de la stabilité financière et de la transparence dans la prise de décisions économiques.

Quel est le rendement des bons du Trésor américain à dix ans suite aux déclarations de Jerome Powell ?

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans a augmenté suite aux déclarations de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, en raison de ses commentaires sur la possibilité d’une réduction prochaine des mesures de relance monétaire. Cela a conduit les investisseurs à anticiper une hausse des taux d’intérêt à court terme, ce qui a entraîné une augmentation du rendement des bons du Trésor à dix ans.

Personnes citées

Personnes physiques ou morales citées dans cette actualité.

  • Jerome Powell: Président de la Réserve fédérale.
  • FOMC: Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale.
  • Université de Stanford: Institution éducative en Californie.
  • CME: Chicago Mercantile Exchange, une bourse de commerce.

Articles relatifs

Vous avez aimé cet article ? Continuez votre lecture !

Notez cet article de 1 à 5 étoile(s).

Note moyenne 0 sur 5. Nombre de notes enregistrées : 0 !

Aucune note pour le moment. Soyez le 1er à noter cette page :)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *