Thales a conclu la vente d’une division pour 1,66 milliard d’euros.

Thales a finalisé la vente de son activité Ground Transportation Systems à Hitachi Rail pour 1,66 milliard d’euros le 31 mai 2024. Ground Transportation Systems est spécialisé dans les systèmes de signalisation ferroviaire, les systèmes de télécommunications et de contrôle des trains, ainsi que les solutions de billettique. En se séparant de cette activité, Thales se recentre sur ses marchés stratégiques à long terme que sont l’Aéronautique & Spatial, la Défense & Sécurité, et la Cybersécurité & Identité numérique. L’impact de cette cession sera pris en compte au 2ème trimestre 2024.

Paris se rapproche des 8000 points malgré des mouvements limités.

Après avoir fluctué autour de son niveau d’équilibre tout au long de la séance, la bourse de Paris termine la journée avec un gain modeste de 0,18%, à 7992 points, après une journée marquée par des volumes d’échanges importants, avec près de 8 milliards d’euros de transactions depuis l’ouverture.

Bien que l’indice parisien ait perdu plus de 1,2% au cours de la semaine écoulée, il affiche un gain de près de 6% depuis le début de l’année.

Le chiffre le plus attendu de la semaine, l’indice PCE aux États-Unis (et l’inflation en zone euro), s’est révélé être un non-événement, avec des variations à peine mesurables sur les marchés boursiers et obligataires.

Wall Street, qui avait ouvert en hausse avec des indices progressant légèrement, s’oriente désormais à la baisse, avec un S&P500 en baisse de 0,4% : il affiche une perte de 1,3% sur la semaine mais une hausse de plus de 4% en mai.

Le Nasdaq, qui était à 16 750 à l’ouverture, est désormais en baisse de 1,2% à 16 540, réduisant son gain mensuel à moins de 6% contre 7% jeudi soir. Le Dow Jones est le seul à rester positif, avec un gain de moins de 0,1% à 38 150, mais seulement 0,5% sur le mois écoulé.

Les T-Bonds se détendent également légèrement, avec un taux de 10 ans à 4,50% contre 4,554% jeudi. L’indice de prix PCE fait ressortir un taux d’inflation annuelle stable par rapport à mars, à 2,7% en données brutes et 2,8% en données sous-jacentes.

Les investisseurs ont également pris connaissance des chiffres de l’inflation en France et dans l’ensemble de la zone euro. Sur le Forex, l’euro reprend 0,2% face au dollar à 1,085$ et le baril de Brent s’échange à 81,6$ (-0,3%).

Dans l’actualité des valeurs parisiennes, Renault Group lance officiellement HORSE Powertrain Limited, sa coentreprise avec Geely, spécialisée dans les moteurs et les transmissions. Sanofi annonce que Dupixent a reçu un avis favorable pour son approbation dans l’UE pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive

Le CAC40 approche des 8000 points et enregistre une baisse de près de 1,3% sur la semaine.

Après avoir fluctué autour de son niveau de clôture tout au long de la journée, la bourse de Paris termine la séance avec un gain modeste de 0,18%, à 7992 points, dans un contexte de volumes d’échanges importants, atteignant près de 8 milliards d’euros depuis l’ouverture.

Bien que l’indice parisien ait perdu plus de 1,2% au cours de la semaine précédente, il affiche toujours un gain d’environ 6% depuis le début de l’année.

La publication de l’indice PCE aux États-Unis, ainsi que l’inflation en zone euro, s’est révélée être un non-événement, n’entraînant que des variations minimes sur les marchés boursiers et obligataires.

Wall Street, qui avait ouvert en hausse symbolique, s’oriente désormais à la baisse, avec le S&P500 en recul de 0,4% et le Nasdaq en baisse de 1,2%. Seul le Dow Jones reste positif, avec une légère progression de moins de 0,1%.

Les T-Bonds se détendent légèrement, avec un taux de rendement de 4,50% pour le 10 ans. L’indice de prix PCE affiche un taux d’inflation annuelle stable par rapport au mois précédent, conformément aux attentes.

Dans l’actualité des valeurs parisiennes, Renault Group lance officiellement HORSE Powertrain Limited, sa coentreprise avec Geely, spécialisée dans les moteurs et les transmissions. Sanofi reçoit un avis favorable pour l’approbation de Dupixent dans l’UE pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive. Orange finalise la fusion entre Orange Romania S.A. et Orange Romania Communications S.A.

Le CAC40 franchit les 8000 points mais perd près de 1,3% sur la semaine.

Après avoir oscillé autour de son point d’équilibre tout au long de la séance, la Bourse de Paris a terminé la journée avec un gain modeste de 0,18 %, à 7992 points, à la fin d’une séance marquée par des volumes de transactions élevés, avec près de 8 milliards d’euros échangés depuis l’ouverture.

Bien que l’indice parisien ait perdu plus de 1,2 % au cours de la semaine dernière, il a maintenu un gain de près de 6 % depuis le début de l’année.

La figure la plus attendue de la semaine, l’indice PCE des États-Unis (et accessoirement l’inflation de la zone euro), s’est révélée être un non-événement, dans la mesure où sa publication n’a entraîné que des variations à peine mesurables dans les indices boursiers – et franchement marginales dans les obligations.

Wall Street, qui avait rouvert dans le vert – pour des raisons de symbolisme – avec des indices en hausse de quelques points, se dirige désormais plus nettement vers le bas, avec le S&P500 à -0,4 % : il est désormais en baisse de 1,3 % pour la semaine, mais a gagné plus de 4 % en mai.

Le Nasdaq, qui avait ouvert à 16 750, est désormais en baisse de -1,2 % à 16 540, réduisant son gain mensuel à moins de 6 % contre +7 % jeudi soir.

Le Dow Jones est le seul à rester positif, avec un gain de moins de 0,1 % à 38 150, mais seulement +0,5 % sur le mois écoulé.

Les T-Bonds se détendent également de quelques points de base, avec le taux à 10 ans à 4,50 % contre 4,554 % jeudi (le consensus pour une première baisse de taux en septembre passe de 45 % à 50 %).

L’indice des prix PCE – le plus étroitement surveillé par la Fed – a montré une inflation annuelle pour avril stable par rapport à mars, à 2,7 % brut et 2,8 % core (ou sous-jacent excluant l’énergie et l’alimentation), conforme au consensus.

Le Département du Commerce, qui publie ces chiffres, a également indiqué que les dépenses des ménages américains avaient augmenté de 0,2 % en avril par rapport au mois précédent (+2,65 % sur 1 an), tandis que les revenus avaient augmenté de

UMG en pourparlers avec Sony dans une situation financière positive

Le titre a clôturé la journée en hausse de près de 1% à la Bourse d’Amsterdam. Selon Bloomberg, Sony est en pourparlers pour acheter le catalogue de Queen pour environ 1 milliard de dollars, ont souligné les analystes d’UBS ce matin. Suite à cette annonce, UBS maintient sa recommandation d’achat sur la valeur avec un objectif de cours de 32,5 euros, ce qui représente un potentiel de hausse de 16%. UBS estime que l’acquisition potentielle par Sony de la musique enregistrée de Queen est positive pour UMG, compte tenu des informations selon lesquelles UMG pourrait être l’acheteur des droits.

UMG: en bonne santé financière, serait en pourparlers avec Sony.

UMG’s shares on the Amsterdam Stock Exchange increased by nearly 1% at the end of the day. According to Bloomberg, Sony is currently in talks to purchase Queen’s catalog for around $1 billion, as highlighted by UBS analysts. In response to this news, UBS has reiterated its Buy recommendation on the stock with a target price of E32.5, indicating a potential upside of 16%. UBS also noted that Sony’s potential acquisition of Queen’s recorded music is a positive development for UMG, especially considering previous reports suggesting that UMG could have been the potential buyer of the rights.

Atos chute de manière abrupte de 10% en une seule journée, passant sous 1,75€.

Atos chute de manière significative en cours de journée (à partir de 16h00) de -10% à 1,75€. Le titre revient à son plus bas niveau du 11 avril et pourrait ensuite atteindre le plus bas absolu de 1,6900€ des 21 et 25 mars.

Opinion positive d’un analyste sur la progression de Nestlé.

Nestlé voit son cours de bourse augmenter de près de 1,5% à Zurich, suite à la recommandation d’achat de UBS qui fixe un objectif de cours à 117 francs suisses, ce qui représente un potentiel de croissance de 28% pour le groupe agroalimentaire suisse. Le CEO a souligné une amélioration significative de la croissance interne réelle à partir du deuxième trimestre, grâce à une intensification du marketing et à une augmentation du taux d’innovation qui commencent à porter leurs fruits, selon le courtier.

Opinion d’un analyste sur la hausse des actions de Nestlé.

Le prix de l’action de Nestlé a augmenté de près de 1,5% à Zurich, alors qu’UBS a réitéré aujourd’hui sa recommandation d’achat sur l’action, avec un objectif de prix de 117 francs suisses, ce qui représente un potentiel de hausse de 28% pour le groupe alimentaire suisse. Les commentaires du PDG indiquent une amélioration significative de la croissance interne réelle à partir du deuxième trimestre, alors que l’intensification du marketing et l’augmentation du taux d’innovation commencent à porter leurs fruits, note le courtier.

Le CAC40 maintient son équilibre malgré la baisse significative du Nasdaq et du S&P.

Le CAC40 continue de fluctuer autour d’un pivot de 7 980 points, avec une amplitude de 0,1 à 0,15% dans le rouge ou le vert. Sa performance est nulle en mai et en baisse de -1,5% sur la semaine précédente. L’indice PCE aux États-Unis, ainsi que l’inflation en zone euro, n’ont pas eu d’impact significatif sur les marchés boursiers. Wall Street a ouvert en hausse mais a ensuite basculé en territoire négatif, avec le S&P500 en baisse de 0,4% et le Nasdaq en recul de 1,2%. Le Dow Jones est le seul à rester positif. Les T-Bonds ont également enregistré une légère baisse des taux. L’inflation aux États-Unis et en Europe reste stable. La BCE pourrait décider de ne pas réduire les taux lors de sa prochaine réunion en raison de l’accélération de l’inflation. Les investisseurs restent prudents et l’Euro reprend du terrain face au dollar. En ce qui concerne les entreprises, Renault Group lance une coentreprise avec Geely, spécialisée dans les moteurs et les transmissions, tandis que Sanofi reçoit un avis favorable pour son traitement dans la bronchopneumopathie chronique obstructive.